Evitez la contamination légionellose

Le filtre de douche anti-légionellose évite la contamination légionellose

Prévention de la légionellose!

LA TECHNOLOGIE MEMBRANE LA PLUS RECENTE DISPONIBLE A PARTIR DE MAINTENANT

WaterShield.nl introduit la plus récente technique Ultra membrane prévention de la légionellose, qui évite la contamination légionellose ou la maladie des légionnaires durant la douche. Cette nouvelle technique est encore plus pure et a une capacité de filtrage qui est de deux à sept fois plus grande. La nouvelle technologie de filtration a une capacité de filtration de 6500 litres par filtre (Selon la qualité de l’eau). En autre, le filtre est plus pur et plus constant. Douche et consommation d’eau pure plus sûre jusqu’à la dernière goutte!

Filtres membranes

Le filtre (membrane) WaterShield comprend un ensemble de membranes à fibres & Céramique à brevet exclusif creuses dans un tuyau. L’espace entre les membranes et le tuyau est fermé de manière hermétique au moyen de résine époxydique ou de la colle optimisé pour l’eau potable. Vu que les membranes avec une minime surface de filtration peuvent purifier beaucoup d’eau, le filtre peut être produit de façon compacte. Il est donc très approprié à l’application aussi bien dans les douches à main que les douches murales.

Qu’est-ce que les filtres extraient de l’eau

Les filtres Membrane anti-légionelloses extraient des bactéries et des virus de l’eau ayant un diamètre de 0,00010 mm ou plus. Ceci implique que, lorsque l’eau a passé le filtre, 99,9% sont sains en tant qu’eau potable et eau de douche. Cette même technique est utilisée pour la dialyse rénale.

Fonctionnement du filtre

Le filtre comprend des centaines de pores où l’eau sale coule de l’extérieur vers l’intérieur du pore. A l’œil nu, on ne peut pas apercevoir ces trous minimes, mais ils y sont véritablement. Ces trous minimes ont un diamètre de 0,00010 mm. Toutes les bactéries et tous les virus sont arrêtés. Le filtre est un filtre absolu. Ceci implique qu’il fonctionne jusqu’au moment d’obstruction ainsi que jusqu’au moment où le courant diminue. Ce principe offre une garantie permanente en matière d’eau saine potable.

Etablissements de soins

La légionellose peut se produire partout. Toutefois, elle se produit le plus souvent durant la douche. Les gens souffrant d’une résistance minime, les personnes âgées et les bébés sont le plus susceptibles desdits risques. Une contamination se produit donc régulièrement dans les hôpitaux, les foyers pour personnes âgées et autres établissements de soins. Grâce à la nouvelle douche à main anti-légionellose de WaterShield, on peut aisément éviter la contamination de façon simple et permanente. En appliquant cette technique, des centaines de vies humaines peuvent être sauvées annuellement.

Application

De l’eau saine à la maison

Bien que dans beaucoup de pays, l’épuration des eaux centrales existantes est efficace, l’eau potable livrée n’est pas stérile. Les bactéries survivent et se multiplient dans le système de distribution des eaux, ce qui entraîne une qualité diminuée de l’eau potable. La situation devient vraiment dangereuse lorsque l’eau souterraine se mélange à l’eau épurée, en raison d’une mauvaise maintenance du système de distribution.

Les vieilles maisons et les immeubles d’appartements sont souvent encore pourvus de conduites en plomb. Le plomb isolé peut atteindre des concentrations dangereuses et doit être évacué au point d’utilisation.

Prévention de bactéries dans les installations de pompe à eau

Il y a des bactéries dans l’eau courante. Celles-ci se multiplient facilement dans les installations de pompe servant à refroidir l’eau et pourvues ou non de gaz carbonique.
A titre de prévention de la croissance de bactéries et de la neutralisation d’un éventuel mauvais goût de l’eau courante, nous installons le filtre d’eau de combinaison à l’arrivée de l’installation de pompe.
Concernant la croissance de bactéries à partir du point de pompe, WaterShield.nl a plusieurs filtres d’eau dans le programme.

Agents pathogènes dans l’eau

Agents pathogènes dans l’eau

Sur cette page, vous trouvez une description d’organismes pathogènes de quelques bactéries et virus les plus présents dans chaque maison, institution, immeuble, usine etc., dans toute eau que nous utilisons quotidiennement.

Cyanobacteria
Cyanobacteria
Legionella_pneumophila
Legionella pneumophila
Shigella
Shigella stool
Salmonella_enterica_typhi
Salmonella enterica

Vibrio_ Cholerae
Vibrio Cholerae
Bacillus_subtilis_Gram
Bacillus subtilis Gram
Enterococcus_faecalis
Enterococcus faecalis
Pseudomonas_aeruginosa
Pseudomonas aeruginosa

Giardia_lamblia
Giardia lamblia
Escherichia _Coli
Enterococcus faecalis
Cryptosporidiosis
Cryptosporidiosis

Legionella
Lefionella

L’importance de l’eau saine

L’importance de l’eau saine

Est-ce que vous vous posez parfois des questions sur l’eau que vous buvez?

La consommation d’eau est quelque chose que nous tous (toutes), riches ou pauvres, ont en commun dans le monde entier. Nous en avons tous (toutes) besoin pour survivre. Notre corps existe d’ailleurs en 70% d’eau.

L’eau pénètre dans chaque cellule du corps humain et règle les fonctions corporelles essentielles, comme le métabolisme, la digestion, la circulation du sang et ainsi de suite. En outre, l’eau joue un rôle important dans le cerveau, lors du processus mental et l’état d’âme. L’eau signifie le porteur de toutes les fonctions corporelles.
L’eau est extrêmement importante en raison de ses caractéristiques en tant que solvant, moyen de transport et détergent. L’eau transporte et distribue des substances alimentaires, évacue des déchets, maintient la pression osmotique dans nos cellules et règle notre température corporelle. Tous les processus métaboliques et la séparation de substances toxiques via les reins, les intestins, la peau et les poumons sont uniquement possibles en cohérence avec l’eau.

Dans les 24 heures, 2000 litres de sang parcourent nos reins et environ 2,5 litres d’eau sont éliminés. Cette perte doit être remplacée en buvant minimalement 2 litres d’eau par jour, de sorte à ce que tous les organes puissent réaliser leurs tâches spécifiques. Règle pratique : toute personne doit boire 30 ml d’eau par kg de poids (du corps).

Un manque d’eau ralentit tous les processus métaboliques et les autres fonctions corporelles, les cellules sèchent et le processus de vieillissement s’accélère considérablement. Des substances étrangères au corps s’entassent dans les articulations, le tissu et le système vasculaire et occasionnent toutes sortes d’affections.

La sécurité de l’eau est aussi importante…

Toute communauté dans le monde enter aspire une distribution d’eau sûre et fiable. Toutefois, cette dernière est trop souvent menacée et polluée microbiologiquement en raison d’installations sanitaires insuffisamment adéquates et d’accidents occasionnés par l’être humain.

Des micro-organismes, comme les bactéries, les kystes et les virus menacent incessamment la sécurité de notre eau potable et nous obligent à nous protéger contre ces germes pathogènes.
Des analyses scientifiques ont démontré que la concentration habituelle de bactéries coliformes (p.ex. e.coli) dans les eaux de surface varie entre les 105 par 100 ml (= log 5) et 109 par 100 ml pour les eaux résiduaires. Compte tenu qu’une seule dose de 103 suffit pour provoquer une infection des intestins chez les personnes affaiblies sur le plan immun, il ne peut rester qu’1 par 100 ml après épuration ou bien une élimination d’au moins 6 log (99,9%).

Les kystes (p.ex. cryptosporidium et giardia) sont les plus grands micro-organismes se trouvant dans l’eau (3 – 6 µm). Ils se trouvent dans les eaux de surface dans une concentration de 10 par litre. Ils sont très contaminants et ne peuvent plus être présents dans l’eau après épuration, ce qui signifie une élimination de 3 log (99,9%).

La concentration des virus entériques (p.ex. virus polio et rota) dans les eaux de surface est estimée à 102 – 104 par litre. En général, l’on accepte que l’eau potable ne peut pas contenir de virus (< 1 par 100 litres). L’évacuation doit être minimalement de 4 log §99,9%).
Les normes d’épuration susmentionnées sont définies par l’ Environmental Protection Agency (EPA)’ aux Etats-Unis reprises dans leur ‘Guide standard and protocol for testing microbiological water purifiers’.
Depuis 1976, nous savons que non seulement les bactéries avalées constituent une grave menace pour la santé. Les bactéries (Légionellose) inhalées via la vapeur d’eau peuvent causer une forme grave de pneumonie (Legionella Pneumophilia).

Les pathogènes les plus souvent retrouvés dans les eaux de surface